nanowrimo critique societe peuple

Il était une fois, dans le pays du monde qui possédait la plus épique des Histoires, une tragédie sans commune mesure. Le roi à la tête de l’État avait totalement perdu l’esprit. Lui et sa troupe mettaient en place un système qu’eux seuls souhaitaient.

La population vivait de plus en plus mal et la colère grondait. Montant lentement au creux du ventre de toutes les générations, chacun se demandait à quel moment elle allait exploser et mettre à feu et à sang le royaume.

Telles les révolutions d’il y a plusieurs siècles, on sentait la haine entre les classes. La bourgeoisie, totalement déconnectée du monde réel, volait le peuple et le dépossédait de tout. Sans honneur, ils s’en prenaient à tout le monde.

Les plus jeunes ne recevaient plus d’éducation, mais un conditionnement. Les travailleurs ne produisaient que pour payer les taxes au roi. Les plus anciens étaient traités sans ménagement et leur dignité leur était retirée sans vergogne.

À tout moment, la situation peut s’embraser comme un tas de bois aspergé d’essence. Le peuple est incompressible et à force de vouloir le contraindre, la puissance de la rupture à venir ne fait qu’augmenter.

Mes textes sont faits à partir d’un tirage de story cube

tirage 25 story cube nanowrimo
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *