nanowrimo labyrinthe mythologie

Après une chute qui sembla durer des heures, la chute de Zété fut amortie par une végétation dense. Il se griffa les bras et les jambes, mais il était en vie. Il se releva et observa attentivement autour de lui.

Les murs étaient luisants d’humidité et la température était fraiche, comme dans une grotte. Il faisait très sombre, mais il pouvait apercevoir, à intervalle régulier, des îlots de lumière au pied de chacune des torches brûlantes.

Il s’avança prudemment pour ne pas se tordre une cheville sur les racines. Le sol changea bientôt et il marcha sur des plaques de pierres polies par le temps. Il remarqua quelques bas-reliefs sur les murs. Une créature cornue affrontait un héros vêtu d’un pagne et d’un simple casque.

Son regard fut attiré par une enveloppe posée au sol. Il l’examina attentivement, mais elle ne portait aucune trace particulière. Zété l’ouvrit et déplia la longue lettre qu’elle contenait. Il dut plisser les yeux pour déchiffrer la minuscule écriture.

« Te voici dans le labyrinthe le plus connu de tous. En des temps immémoriaux, ces murs furent témoin d’une prouesse incroyable, puis d’une évasion sensationnelle d’un père et de son fils. Quoiqu’il en soit, tu dois maintenant trouver la sortie.

« C’est ici que se déroule ton ultime épreuve pour intégrer notre confrérie, mais attention, la créature qui hantait ses lieux n’a fait que feindre son trépas. Bonne chance ». Zété replia la lettre au moment où un hurlement rauque fit vibrer les murs de pierre.

Mes textes sont faits à partir d’un tirage de story cube

tirage 27 story cube nanowrimo
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *