quetzalcoatl mythologie légende

Les civilisations d’Amérique centrale ont accompli de grandes choses. Leurs divinités sont assez méconnues en Europe et la plus importante d’entre elles était le Quetzalcoatl, figure de protection adoptée par plusieurs mythologies sur des noms différents.

Le Quetzalcoatlest représenté de deux manières : soit par un homme recouvert de plumes, soit par un serpent au corps vert. L’inspiration vient du Quetzal, un superbe oiseau d’Amérique centrale.

De nombreux textes font état d’un affrontement terrible entre Quetzalcoatlet son frère ennemi, Tezcatlipoca. C’est autour d’eux que tourne une part importante de la mythologie maya, à la manière du duo Odin-Loki pour les Nordiques.

Au terme de l’une de ces rixes, Quetzalcoatl dut quitter la cité de Tula, capitale de son empire. Faisant preuve de fourberie, Tezcatlipoca est parvenu à tromper les habitants de Tula. Il provoqua la mort de nombreuses personnes qui perdirent leur fois en Quetzalcoatl.

Le dieu quitta la ville, rempli de honte, car il n’était pas parvenu à protéger le peuple qui croyait en lui. Il s’exila par-delà les mers pour fuir sa propre culpabilité. Avec de gros serpents, il utilisa sa magie pour fabriquer un radeau qui le porta loin.

La mythologie maya prédit le retour triomphal de Quetzalcoatl. Il reviendrait pour les protéger à nouveau, car depuis, les Hommes s’étaient rendu de son erreur d’avoir tourné le dos au dieu bienveillant et attendait maintenant son retour parmi eux.

Sans doute que lorsque les Espagnols arrivèrent sur leurs magnifiques navires, les Mayas crurent au retour de Quetzalcoatl, mais l’Histoire montra qu’ils n’étaient pas plus des dieux protecteurs que Tezcatlipoca.

Voir mes livres

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.