tiamat mythologie mésopotamienne

Dans la mythologie mésopotamienne, on retrouve deux grandes divinités primordiales, Tiamat et Apsu. Il s’agit de deux énormes dragons qui planaient et tournaient l’un autour de l’autre sans jamais s’arrêter.

Apsu est un mâle personnifiant les eaux douces et la grandeur de l’espace. Tiamat, la femelle, incarne les eaux salées et le chaos. Leur union créa le temps, l’espace et tous les autres dieux. Ils sont les principaux acteurs de l’Enûma Elis, le premier texte.

Tiamat enfante plusieurs dieux, ceux qui sont comptés comme les premiers de la mythologie mésopotamienne. Ils furent si nombreux qu’ils pensèrent pouvoir prendre la place de leur père, Apsu, et l’attaquèrent.

Peu avant l’attaque, Apsu apprit le projet de ses enfants et entreprit de les tuer. Il ne put rien faire face à la force d’autant de jeunes dieux motivés à devenir les maîtres du monde. La mort d’Apsu plongea Tiamat dans une colère noire.

La déesse du chaos et invoqua de nombreuses créatures pour former une armée invincible. Des dragons, des hommes au corps de scorpions ou des serpents déferlèrent sur ses enfants qui fuirent devant le courroux de leur mère.

marduk contre tiamat mythologie mésopotamienne

La création du monde mésopotamien

Un seul osa se dresser devant elle, Marduk. Aidé par le démon des vents, Imhullu, il parvint à immobiliser la dragonne. Elle hurla et Imhullu n’entra pas son immense gueule. Il déchaîna sa colère, fit gonfler le ventre de Tiamat et gela son cœur.

Il ne resta plus à Marduk qu’à pourfendre Tiamat et devenir le maître des dieux. Ensuite, il utilisa la moitié du corps de sa mère pour créer le ciel et les étoiles. L’autre moitié devint la terre et son sang créa les océans et rivières.

Les textes font varier le tueur de Tiamat. Parfois, il s’agit d’Anu, dieu du ciel, ou encore Enlil, dieu du vent. On voit dans ce mythe de nombreux points communs avec les Grecs, les Romains et même les Nordiques.

Il existe de nombreux dragons dans les légendes du monde, comme Nidhögg, la Vouivre ou le Léviathan.

Voir mes livres

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.