Connaissez-vous la mère de tous les monstres de la mythologie grecque ? À dire vrai, elle n’est la mère que d’une partie des monstres, mais cela n’enlève rien à Échidna et à sa terrible progéniture.

Comme souvent avec la mythologie grecque, son ascendance varie selon les sources. Parfois fille de Phorcys et Céto, elle est aussi, d’en d’autres cas, la descendante de Gaïa et Tartare, souvent plus connus à notre époque.

Il existe aussi la tradition Orphique, un courant théologique qui circule avec intensité dans la Grèce antique. Dans ce cas, Échidna serait une puissance surnaturelle sans naissance propre, probablement issue du Chaos originel.

Quoiqu’il en soit, Échidna possède le corps d’une superbe femme. Le buste, la tête et les bras sont donc parfaitement humains alors que le reste de son corps est semblable à celui d’un serpent, à la manière de Nüwa, en Chine.

Les écailles de sa peau de serpent changent de couleurs et lui permettent de se camoufler plus facilement pour attaquer ses proies. C’est Argos, un Géant aux 100 yeux, qui parviendra à mettre un terme à l’existence d’Échidna.

Ses enfants continueront de terroriser la Grèce pendant longtemps. Parmi eux, on retrouve l’hydre de Lerne, le Sphinx de Thèbes, la Chimère, le lion de Némée ou encore Cerbère, le chien qui garde l’entrée des enfers.

Mes livres

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.