valkyrie mythologie nordique

Les Valkyries sont des guerrières de la mythologie nordique. Des femmes puissantes, dont le rôle ne se limite pas à livrer bataille aux côtés d’Odin, elles assurent aussi une fonction dans le cycle des morts, à la manière de psychopompes.

Elles sont juchées sur un cheval ailé, semblable à Pégase, à ceci près que celui des Valkyries est noir. Dans des cas plus rares et moins connus de la pop culture, elles sont parfois sur un loup ou un sanglier, deux animaux puissants pour les Nordiques.

Dans les textes qui nous sont parvenus, les Valkyries arpentent les champs de bataille pour y recueillir les morts, mais pas n’importe lesquels. Elles prennent les plus valeureux, ceux qui se sont distingués au combat.

Ce sont eux qui seront les Einherjar, « ceux qui constituent l’armée » d’Odin et qui seront présents au Ragnarök. C’est là le rôle important des Valkyries. Il s’agit ici uniquement des guerriers morts dans une offensive.

Ceux qui périssent durant la protection d’un village ou de leur famille iront chez Freyja, la déesse Vane. Elle réside à Fólkvangr, une grande plaine où ils pourront reposer en paix.

Certains grands noms figurent parmi les effectifs des Valkyries, comme Skuld, la Norne qui incarne ce qui est à venir, ou Thrúd, la fille de Thor, que vous connaissez tous. Leur renommée les fait apparaitre un peu partout.

Par exemple, la troisième partie de L’anneau du Nibelung de Richard Wagner s’appelle La Walkyrie. Dans l’Histoire (2e guerre mondiale), un plan visant à tuer des hauts gradés allemands s’appelait le plan Valkyrie.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.